La mer est l'avenir de la France

Pas de point d'interrogation,  encore moins de suspension. Le livre de Jean-Marie Biette est une affirmation. Claire et nette : La mer est l'avenir de la France.

Ce livre questionne, interpelle les lecteurs et fustige les politiques et les élites, ces "terriens" comme les appelle Jean-Marie Biette. Avec la mondialisation, la "maritimisation" est devenue évidente d'autant que 90% des échanges mondiaux se font par voies maritimes. Et pourtant,  bien que la France soit la 2è puissance maritime mondiale avec une présence sur tous les océans de la planète, notre pays continue de tourner le dos à cette croissance que beaucoup d'économistes considèrent comme formidable pour notre pays.

Les pépites existent

Jean-Marie Biette remonte le temps, explique, argumente et se projette dans un avenir qu'il voit résolument bleu. Sa démonstration ne va pas convaincre ceux qui le sont déjà mais elle va leur donner encore davantage d'arguments et de poids. En revanche, elle va interpeller ceux qui sont toujours sceptiques. Comment peut-on encore tarder à mettre en place une véritable politique maritime locale et globale ?  Nous disposons déjà de grands groupes internationaux  leaders dans les secteurs industriels comme la construction navale, le transport maritime mais aussi la pêche, les énergies marines et des entreprises naissent chaque jour dans nos régions grâce notamment aux nouvelles filières liées aux algues ou à l'aquaculture avec le dynamisme exceptionnel de centres de recherche et d'innovation.

Comprendre pour mieux entreprendre

Directeur départemental d'Ouest France à Nantes de 2005 à 2013 et depuis secrétaire général du pôle mer du même groupe de presse, l'auteur sait de quoi il parle ! Il emmène le lecteur pour une balade maritime pour mieux faire comprendre les enjeux économiques  et l'urgence à se tourner enfin vers le large. Comme notre difficulté à devenir un peuple de la mer ne date pas d'hier, Jean-Marie Biette rappelle aussi les rendez-vous manqués. Bien sûr, il existe de nombreux rapports, rédigés par de plus ou moins spécialistes de l'économie bleue. Cet ouvrage, lui, donne du souffle et surtout met en perspective les forces et les faiblesses de ce qui pourrait être la nouvelle croissance du XXIè siècle. Jean-Marie Biette souffle aussi dans les branchies de nos politiques passés et actuels. Et de rappeler ainsi la promesse non tenue de François Hollande de créer un véritable Ministère de la Mer, l'absence de référence maritime de Manuel Valls pourtant originaire d'un grand port de Méditerranée qui prospère si bien ou encore le bilan "demi-sel" de Nicolas Sarkozy ... Frédéric Cuvillier, Jean-Luc Mélanchon ont de vrais et sincères programmes "bleus" mais qui seront  les successeurs de Richelieu ou de Colbert ? L'homme - ou le femme - providentiel de la croissance bleue semble tarder à accoster.

Comme le constate  Jean-Marie Biette tous les outils sont pourtant là, seule la volonté politique se fait attendre. A quelques semaines de la Conférence de Paris sur les changements climatiques et alors que l'océan peine à y trouver une place, ce livre pose clairement les enjeux pour rendre possible l'avenir bleu de la France. Comme le note Frédéric Moncany de Saint Aignan dans sa préface " Notre pays, chaque fois qu'il a su prendre sa place dans la longue histoire du progrès, le devait à une politique volontariste, portée par une poignée de visionnaires".

"Raconte-moi la mer, dis-moi le goût des algues, et le bleu et le vert ..." chantait Jean Ferrat

null